01 octobre, 2020

Fraudes visant les aînés

Fraudes visant les

Lorsqu’il est question de fraudes élaborées, il est difficile de distinguer le vrai du faux. Tout le monde peut mordre à l’hameçon des fraudeurs, mais les personnes âgées qui sont moins habiles avec la technologie sont particulièrement à risque.

 

L’évolution des technologies nous permet d’en faire plus et nous simplifie la vie. Toutefois, les fraudeurs utilisent également ces nouvelles technologies pour commettre des fraudes de plus en plus complexes et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables.

 

Lorsqu’il est question de fraudes élaborées, il est difficile de distinguer le vrai du faux. Tout le monde peut mordre à l’hameçon des fraudeurs, mais les personnes âgées qui sont moins habiles avec la technologie ou qui ont des problèmes de santé peuvent facilement se faire avoir par les fraudeurs. Malheureusement, le problème risque de s’accentuer avec le vieillissement des baby-boomers et l’apparition de nouvelles fraudes.

 

Voici trois fraudes qui ciblent souvent les personnes âgées :

  1. Fraudes liées aux soins de santé : Les fraudeurs peuvent offrir des services liés à la santé ou d’ordre médical qui promettent une guérison rapide ou « révolutionnaire », mais les personnes âgées désespérées finissent généralement par payer pour de faux services qui n’amélioreront pas (ou qui peuvent même empirer) leur état de santé. Les sites Web frauduleux font également la promotion de médicaments contrefaits et attirent leurs cibles en leur faisant miroiter des prix plus avantageux ou la commodité de ne pas avoir à consulter leur médecin.
  2. Fraudes liées aux services funéraires et de cimetière : Certains fraudeurs lisent la rubrique nécrologique et exploitent le conjoint survivant en prétendant que la personne décédée avait des dettes en souffrance. Les salons funéraires sans scrupules peuvent facturer des services qui n’ont pas été fournis ou qui étaient inutiles. Les proches endeuillés et sans méfiance paient tout simplement la facture sans se poser de questions. Une autre variante de cette fraude consiste à représenter frauduleusement un véritable salon funéraire ou cimetière afin d’offrir des biens ou des services (inexistants) à prix réduit, incitant la victime à payer pour rien.
  3. Fraudes en ligne ou liées au télémarketing : Au téléphone, les fraudeurs profitent des aînés en se faisant passer pour une véritable entreprise (p. ex., une banque ou un fournisseur de service), une œuvre de bienfaisance, un policier ou un membre du gouvernement. Ils font pression sur la personne âgée pour qu’elle leur fournisse ses informations bancaires ou de carte de crédit; ils peuvent même la menacer de couper ses services ou de l’arrêter si elle ne respecte pas les demandes. Les aînés peuvent également être victimes de fraude en ligne par l’entremise de sites Web de fausses entreprises ou œuvres de bienfaisance qui semblent véritables. De plus, des virus informatiques peuvent être téléchargés à leur insu pour permettre aux fraudeurs d’accéder à leurs renseignements confidentiels et leurs données financières.

Comment contribuer à prévenir l’abus financier envers les aînés

  1. Parlez-leur des abus financiers et expliquez-leur comment fonctionnent les fraudes communes. Donnez-leur des exemples concrets afin de leur montrer à quoi ressemble une fraude bien exécutée. Vous pouvez ensuite les aider à préparer une réponse efficace afin qu’ils ne soient pas pris au dépourvu lors d’une vraie fraude.
  2. Effectuez un suivi auprès d’eux pour vous assurer qu’ils vont bien et qu’ils ne sont pas inquiets ou mélangés par une interaction inhabituelle récente. Gardez le dialogue ouvert, car ils pourraient être gênés d’avoir été escroqués. Créez un environnement positif où ils se sentent à l’aise de parler d’une possible fraude.
  3. Assurez-vous qu’ils ont accès à des professionnels compétents et dignes de confiance, comme leur conseiller financier, comptable, représentant légal, etc. Plus il y a de gens qui défendent leurs intérêts, mieux c’est!
  4. Veillez à ce que les documents juridiques, comme un testament, une procuration ou un testament biologique, comprennent des clauses de protection afin de prévenir les abus par des individus détenant une autorisation de négociation ou toute autre forme de contrôle financier. Les personnes âgées devraient également nommer une personne ou une entreprise digne de confiance comme exécuteur testamentaire.
  5. Conseillez-leur de ne jamais divulguer leurs informations bancaires, de cartes de crédit ou toute autre information personnelle à moins qu’ils soient eux-mêmes entrés en contact avec des personnes dignes de confiance. En cas de doute, les personnes âgées ne devraient rien faire avant d’avoir consulté un membre de la famille ou un proche en qui elles ont confiance – même si quelqu’un insiste fortement pour qu’elles répondent immédiatement.
  6. Encouragez-les à utiliser le dépôt direct et les paiements automatiques pour contribuer à protéger leurs transactions financières des vols et d’autres activités illégales, et pour veiller à ce que leurs transactions soient effectuées de manière légitime. Si la personne âgée doit noter des numéros de compte, des mots de passe ou d’autres informations d’identification, elle devrait conserver ces informations dans un endroit sécuritaire, accessible uniquement par elle ou par des personnes désignées.

 

Que faire si un proche aîné a été victime de fraude

En cas de fraude financière, appelez immédiatement l’institution financière de la personne âgée, annulez toutes les cartes de débit ou de crédit concernées et réinitialisez les numéros d’identification personnels. Le cas échéant, signalez la fraude au service de police en leur fournissant les documents, captures d’écran et messages disponibles, et continuez d’offrir votre support à la personne âgée durant cette période difficile.

 

 

Source :

Comfort Keepers (en anglais seulement)

 

Ressource utile :

Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés